STEPHANE_BLANQUARTStéphane BLANQUART

Responsable commercial de SPIRAL

Société basée à la Rochelle, Spiral SA est spécialisée dans l’étude, la réalisation et l’assemblage de pièces et sous-ensembles mécaniques pour les secteurs de l’automobile, de l’aéronautique et d’industries diverses. Créée en 1987, elle compte désormais 78 salariés et enregistre un CA de 5,7 millions d’euros.

www.spiral-sa.fr



 Ayant découvert avec 12 autres PME l’Intelligence Economique (IE) à l’occasion de votre préparation collective du Salon du Bourget, quelles leçons en tirez-vous ?

Malgré une participation fréquente à des salons, notre préparation n’était pas satisfaisante. Avec le Salon du Bourget, la formation sur l’Intelligence Economique (IE) que nous avons suivie nous a permis de structurer notre participation (Quelles informations divulguer ? Que donner ? Quelle est l’utilité de chaque information ? etc.) et de développer notre stratégie de communication. Nous avons également optimisé notre collecte d’informations en adoptant une attitude d’éveil et d’écoute active, notamment auprès de nos fournisseurs qui peuvent livrer de précieuses informations (tel concurrent s’écarte de tel client par exemple).

Comment avez-vous vécu cette « aventure » collective et des suites sont-elles envisagées?

Compte tenu de l’évolution de notre  marché et de sa dimension internationale, se regrouper devient incontournable pour être en mesure de répondre aux attentes des donneurs d’ordre. Alors qu’il peut n’être ni naturel ni simple d’échanger avec ses concurrents, les réflexes induits par une démarche d’IE nous donnent des règles de bonne conduite pour concilier protection de nos savoir-faire individuels et coopération. Ainsi, avons-nous pu amorcer sereinement des contacts avec des entreprises avec lesquelles nous n’avions pas d’échanges préalables.

La démarche du Bourget a été un véritable succès et a démontré qu’ensemble nous étions plus forts pour accéder à des marchés que nous ne pourrions atteindre seuls. C’est pourquoi nous avons souhaité renouveler l’expérience en participant ensemble à un grand salon de l’Aéronautique à Marrakech fin octobre 2007.

 Quelles ont été les retombées en interne de cette démarche ?

Tout d’abord, nous avons pris conscience de l’importance de transmettre les informations en interne et d’y impliquer l’ensemble du personnel. Ainsi, dès notre retour du salon, avons-nous réparti les informations collectées entre les services concernés. Ensuite, nous avons communiqué les résultats atteints (marchés décrochés, nouveaux contacts, etc.). Enfin, nous nous réunissons très régulièrement entre commerciaux, qualiticiens, acheteurs pour échanger et anticiper l’évolution de la demande.

Cette démarche s’inscrit parfaitement dans la dynamique de SPIRAL.