CARBOUChristophe CARBOU
Conseiller Technique et Responsable Commercial du CRITT Matériaux de Rochefort

Centre technique spécialisé en matériaux œuvrant au service des entreprises par des prestations d’essais, d’assistance, de conception et de mise au point de produits, le CRITT Matériaux de Rochefort a regroupé autour de lui une quinzaine d’entreprises afin de participer au Salon du Bourget.

Pourquoi, selon vous, les entreprises se sont fortement mobilisées pour participer ensemble au Salon du Bourget ?

Comme dans d’autres secteurs industriels, les donneurs d’ordres de l’aéronautique souhaitent réduire le nombre d’interlocuteurs de rang 1 et incitent les sous-traitants à se  fédérer pour offrir une prestation plus globale. C’est ainsi que les PME/PMI du pays charentais sont amenées désormais à repenser leur environnement et leurs collaborations. Alors qu’elles auraient pu le faire individuellement, leur tradition commune et leur ancrage territorial ont certainement été des éléments qui ont contribué à ce regroupement.
Dans un contexte mouvant et international, le salon du Bourget est apparu naturellement pour les entreprises comme le lieu et le moment idéal tant pour identifier les évolutions de leur secteur que pour se faire connaître du plus grand nombre à travers une approche collective.

Comment cette coopération s’est-elle traduite ?

De différentes manières.Tout d’abord, à travers un stand commun de 100 m² soutenu financièrement par le Conseil Général de Charente Maritime qui a également conduit d’autres actions en matière de logistique et d’animation. Ensuite, cet espace commun est aussi le moyen d’exposer une autre forme de coopération à travers la présentation, entre autres, d’un nouvel agencement de cabines constitué des produits réalisés par le groupe.
Enfin, le visible ne devant pas occulter l’immatériel, la coopération s’est aussi illustrée par l’organisation de plusieurs réunions consacrées aux manières de gérer son information sur un salon (que protéger ? où aller chercher l’information ? que peut-on « exposer sans s’exposer »…). Ces dernières ont regroupé les entreprises participantes tout comme les autres membres présents sur le stand (CRITT, Conseil Général, Ecoles d’ingénieurs…).
Ainsi, la préparation au Salon du Bourget n’a pas uniquement été l’occasion d’additionner des individualités mais bien de produire un effet démultiplicateur tant au niveau des produits que des comportements.

Des suites sont-elles attendues et envisagées ?

Elles sont en fait aussi nécessaires que naturelles. La préparation commune en vue d’une participation « concertée et mutualisée » a permis de démontrer la richesse et la force du « travailler ensemble » pour notre groupe et ceci tant au niveau matériel (conception de produit) qu’en terme immatériel (gestion de l’information, innovation…). En ayant cherché à être vigilants quant aux évolutions, la contrainte sectorielle évoquée plus haut s’est transformée en opportunités techniques et commerciales.

Accéder à la Lettre de Vigilances de juin